Vous êtes ici : Accueil > Les productions des classes > Les contes du Défi > L’histoire de la fillette qui ne savait pas sourire (par (...)
Par : défi75
Publié : 17 juin 2009

L’histoire de la fillette qui ne savait pas sourire (par l’école du 30 Arago)

 Il était une fois, en Italie, à Vinci, une petite fille très belle nommée Mathilde. Elle était très gentille et adorait les animaux et les pâtes. Pourtant, elle avait un défaut : elle ne savait pas sourire.
Elle vivait avec son père dans une petite maison. À l’age de cinq ans, sa mère mourut de maladie et son père décida de se remarier. Mais un jour, il partit vers le front et la belle-mère commença à maltraiter la petite fille. Un soir, elle s’enfuit dans les bois. Elle marcha longtemps, longtemps, et après une longue marche, sans manger ni dormir, elle arriva dans une petite cabane où habitait une hirondelle.
Le lendemain, elle dut partir et l’hirondelle lui donna une flûte en lui disant : « souffle dedans et je serai là. » La petite fille partit de la maison de son amie. Mais l’hirondelle avait prévenu la fillette qu’une sorcière habitait dans la foret. Un jour, Mathilde tomba dans un des pièges de la sorcière. Elle crut qu’elle allait mourir quand elle s’est souvenu du cadeau de l’hirondelle : elle souffla dedans et l’oiseau arriva. Par chance, l’hirondelle était magique et pouvait rapetisser ou grandir à volonté. Elle devint donc très grande et sauva la petite fille .L’imprudente était fatiguée et elle appela son amie pour qu’elle l’aide à trouver un endroit pour dormir. Quand elle se réveilla elle se retrouva dans un cachot ! C’était la sorcière qui l’avait capturée et elle lui montra une feuille de papier sur laquelle il y avait des formes bizarres. Elle lui dit qu’il, fallait trouver le message invisible pour sortir Mathilde recourut une troisième fois à l’objet magique et l’hirondelle, qui ne pouvait aider son amie, appela tout ses amis et elle pu enfin sortir.
La sorcière honteuse, s’en alla et on ne la revit plus jamais. Plus tard, la petite fille alla vivre dans une jolie maison dans le forêt avec ses amis.
L’avenir appartient à ceux qui le construisent.
FIN